Vernissage: Tape 158: New Documents from the Archives

Vendredi 15 Mai 2020 à 19:00

articule a le plaisir de vous inviter au vernissage de Tape 158: New Documents from the Archives de Kandis Friesen.

Tape 158: New Documents from the Archives est une installation interdisciplinaire travaillant à travers de multiples temporalités, des montages architecturaux et des collages narratifs expérimentaux. Prenant forme sous forme de texte, de sculpture, d'impression à grande échelle et de vidéo multicanaux, l'exposition s'inscrit dans une boucle archivistique mouvante, affirmant de nouvelles constructions textuelles par des absences abstraites et une présence fantomatique.

Sortant d'un ensemble de travaux en cours, Tape 158 : New Documents from the Archives est ancré dans une bande vidéo auto-ethnographique de 1991 - inachevée, non traduite et de mauvaise qualité - trouvée dans une archive mennonite russe à Winnipeg, Canada. Simplement étiquetée Tape 158, cette vidéo se déplace dans un petit village du sud-est de l'Ukraine, s'interrogeant sur son histoire, ses matériaux, ses architectures et ses possibilités à l'orée d'un moment post-soviétique. Ce métrage « trouvé » constitue la base de l'œuvre centrale de l'installation, Green Fields, un re-filmage du métrage original dans le même village vingt-cinq ans plus tard. Produit dans le village de Zelene Pole, dans le sud-est du pays, j'ai travaillé avec une petite équipe et des femmes de la région pour refaire les séquences originales aux mêmes endroits, suivant les mouvements du cameraman comme une partition. Parallèlement au tournage, j'ai parlé avec les villageois sur les mêmes thèmes que l'enregistrement original - l'architecture probante, l'enfance, la linguistique diasporique, l'exil et la violence de l'État, et la présence continue de la ou des guerre(s). L'installation qui en résulte est une méditation sur ces choses, sous toutes leurs formes infimes et multipliées, un essai expérimental qui se déplace à travers les modes narratifs du passé, demandant comment le corps, la nation et la terre sont définis en nous et sans nous.

Le travail de Kandis Friesen est ancré dans la langue de la diaspora, la dispersion des traductions et la désintégration des formes archivales. Travaillant à travers la vidéo, la sculpture, l'installation et le texte, ses compositions interdisciplinaires construisent à partir d'habitations architecturales, matérielles et spectrales de l'exil, amplifiant à la fois des histoires minutieuses et multiples. Ses recherches actuelles portent sur un site architectural à Odessa, en Ukraine, une ruine non ruineuse qui a abrité une synagogue chorale, un club ouvrier, un cinéma et l'armée roumaine d'occupation pendant la Seconde Guerre mondiale, et qui abrite actuellement la vaste collection des Archives de l'État d'Odessa. S'appuyant sur les constructions de la mémoire publique et de l'espace public, cet ouvrage propose des cadres directionnels de réflexion sur l'avenir, les architectures collectives, la résonance structurelle et la dégradation : la tâche monumentale de construire la mémoire.

 

Credits: 
Kandis Friesen, Tape 158 (still), 2019

contact articule

262 Fairmount O. 
Montréal, Québec 
H2V 2G3 Canada 

tel: 514 842 9686  
 

e: info @ articule.org

 

heures d'ouverture 

lundi: 
mardi:
mercredi:
jeudi:
vendredi:
samedi:
dimanche:

fermé
fermé
12h - 18h
12h - 18h
12h - 18h
12h - 17h
12h - 17h